Le grand retour des pompiers et de Tord Boyau

Patrick Vaillancourt pvaillancourt@icimedias.ca

Le grand retour des pompiers et de Tord Boyau
Le directeur du Service de sécurité incendie de Ville de La Tuque André Vézina se fait taquiner par nul autre que la mascotte des pompiers Tord Boyau qui fera son grand retour. (Photo : L'Écho Patrick Vaillancourt)

GÉNÉROSITÉ.  Tout se met en place au Complexe culturel Félix-Leclerc pour le Gâteau latuquois qui reprendra cette année sous la formule qu’on lui connaît. Qui dit Gâteau latuquois, dit le traditionnel barrage routier des pompiers sur le boulevard Ducharme, mais aussi le grand retour de la mascotte des pompiers Tord Boyau qui était en semi-retraite depuis plus de deux ans.

On ne compte pas moins de 92 pompiers à temps partiel sur le grand territoire de La Tuque, et du nombre, de 25 à 30 pompiers s’impliquent bénévolement année après année lors de la journée de la campagne du Gâteau latuquois, autant avec le barrage routier devant le Complexe culturel, que pour les visites à domicile avec la mascotte Tord Boyau.

C’est en 2003 que l’actuel directeur du Service de sécurité des incendies, André Vézina a eu l’idée de mobiliser les pompiers lors de cette journée, alors qu’une somme modeste de 1005$ avait été amassée. Tout un contraste avec l’an dernier en temps de Covid alors que la somme record de 12 167,42$ a été recueillie.

« On a une liste à la caserne des gens qui veulent s’impliquer, et en grande partie, les pompiers qui donnent de leur temps passent toute la journée. Souvent la collecte est commencée et la diffusion du Gâteau n’est pas encore commencée. C’est un classique pour nous de faire le barrage. Quand on fait le décompte du total amassé en 18 présences au Gâteau, c’est 105 475,72$ qui a été amassé. Ça représente le montant pour une année de collecte pour un Gâteau! », exprime fièrement M. Vézina.

Il ne reste que quelques années au directeur avant sa retraite, et celui qui a introduit la tradition chez les pompiers souhaite que ça puisse continuer après son départ. « C’est vraiment un héritage que je veux laisser au Service de sécurité incendie! »

Le président du syndicat des pompiers du Québec-section locale La Tuque, Simon Pageau, affirme que c’est une journée spéciale pour tous les pompiers qui s’impliquent. « C’est la seule journée qu’on n’écoute pas le directeur, lance à la blague Simon Pageau. On rentre dans les autos et on revire le stock de bord quand on connaît quelqu’un qui nous dit qu’il n’a pas d’argent. On en trouve de l’argent! C’est une journée de party! »

Autant le syndicat des pompiers que l’Association des pompiers remettent un chèque qui s’ajoute au montant récolté lors du barrage.

En plus du fameux barrage, les gens peuvent aussi donner au Gâteau tout en demandant la venue des pompiers à domicile avec le camion, et la fameuse mascotte Tord Boyau. « Notre mascotte s’est impliquée pour la première fois en 2004. À l’époque, on allait chez les gens pour 25$, maintenant on demande 50$, ajoute le directeur Vézina. Tord Boyau était en semi-retraite depuis 2 ans, mais avec la pénurie de main-d’œuvre, on lui a demandé de revenir au travail! Par contre, une fois que Tord Boyau entre dans une maison, je n’ai plus de contrôle! Il passe ce qui va se passer dans les domiciles, mais toujours dans un aspect festif. Il y a déjà un sapin qui a revolé », ajoute-t-il en riant.

En plus du barrage, des visites de Tord Boyau, les pompiers seront aussi responsables de prendre les dons en denrées aux différents points de donation. 

Entrevue exclusive avec Tord Boyau

Accompagné de son interprète, parce que nous savons tous que la mascotte Tord Boyau ne parle pas, L’Écho a réalisé une entrevue exclusive avec la fameuse mascotte.

D’une part, nous avons appris que Tord Boyau adore le sucre à la crème lorsqu’il va dans les maisons.

Il aime aussi voir l’étincelle dans les yeux des personnes âgées lorsqu’il se déplace dans les résidences.

Mais nous avons donné deux choix à la mascotte de ce qu’il l’a plus manqué depuis sa semi-retraite, se déplacer dans les maisons pour voir les enfants et recevoir des câlins, ou taquiner l’animatrice du Gâteau Claudia Martel? Sans aucune hésitation, le petit farceur qu’est Tord Boyau a choisi la deuxième option.

 

Collecte des pompiers au fil des ans

2003 (1005$)

2004 (1589$)

2005 (3300$)

2006 (6000$)

2007 (4745,44$)

2008 (5520$)

2009 (4848,42$)

2010 (4444,57$)

2011 (4620,26$)

2012 (4635,66$)

2013 (5062,45$)

2014 (4996$)

2015 (7580$)

2016 (6746,70$)

2017 (8753,63$)

2018 (6654,99$)

2019 (7976,18$)

2020 (4830$)

2021 (12 167,42$)

Total  105 475,72$

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires