Le Défi 100 tours sans discrimination, c’est en fin de semaine

Rédaction La Tuque

Le Défi 100 tours sans discrimination, c’est en fin de semaine
L'événement aura lieu en fin de semaine (Photo : Archives)

SOCIÉTÉ. C’est cette fin de semaine que sera présenté le 3e défi «100 tours sans discrimination», sous l’égide du Centre d’amitié autochtone de La Tuque (CAALT). L’événement est présenté en marge de la journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale.

Pour l’occasion, toute la population sera invitée à se rendre au lac Saint Louis entre les 19 et 21 mars pour participer à une marche collective, qu’on veut dédier à la réconciliation et au rapprochement des peuples. L’an passé, ce sont 2866 tours du lac St-Louis qui ont été comptabilisés pour une distance de 2064 km.

« Le Défi 100 tours sans discrimination répond à cette priorité du Centre d’amitié […] C’est impossible pour une seule personne de réaliser 2064 kilomètres à pied en 3 jours, c’est ensemble que nous pourrons surpasser ce défi. C’est le même message que nous lançons lorsque nous parlons de réconciliation et d’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, mettre de l’avant des initiatives pour rapprocher les peuples et se rassembler est un excellent moyen de démontrer une solidarité à la cause », a affirmé Laurianne Petiquay, directrice générale du CAALT.

Le Conseil des Atikamekw de Wemotaci appuie la présentation du Défi 100 tours. « Cette activité organisée par le CAALT constitue un pas important vers la réconciliation entre les membres des Premières Nations et les Québécois. Il s’agit d’une action concrète et rassembleuse, qui aide véritablement à enrayer la discrimination et le racisme. Le CAW est fier d’y contribuer pour ces raisons », a dit, pour sa part, le chef de Wemotaci, François Néashit.

« La lutte pour l’élimination de la discrimination raciale est un travail de tous les jours et passe avant tout par la reconnaissance des injustices et des préjugés dont les membres des Premières Nations sont trop souvent confrontés. Le Défi 100 tours sans discrimination est une belle initiative permettant de démonter qu’ensemble, il est possible de mettre un terme au racisme et à toutes les formes de discrimination raciale, un pas à la fois. Soyons solidaire et poursuivons cette mobilisation pour la cause, pour l’égalité entre toutes les personnes », ajoute Constant Awashish, Grand Chef du conseil de la Nation Atikamekw.

« Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de discrimination raciale, j’invite toute la population latuquoise à participer au Défi 100 tours sans discrimination organisé par le Centre d’amitié autochtone de La Tuque (CAALT) qui aura lieu au lac Saint-Louis du 19 au 21 mars prochain. La participation de Ville de La Tuque à cette activité est l’occasion de démontrer notre solidarité envers les peuples autochtones et d’appuyer la cause afin de mettre fin à toutes formes de discrimination raciale », a affirmé pour sa part Luc Martel, maire de La Tuque.

Les activités sur place

Sur place, il y aura une zone d’activités familiale, des cérémonies traditionnelles autochtones, une marche illuminée, de l’animation en soirée. Bien que l’évènement se déroulera à l’extérieur, le CAALT s’assurera des conditions nécessaires à la sécurité sanitaire des participants.

La programmation prendra fin lundi avec une cérémonie de fermeture animée par le groupe de femme Otapi.

La CAALT rapporte qu’un sondage réalisé au Québec en décembre 2018 sur l’accès aux services publics des autochtones en milieu urbain, 57 % des répondants déclaraient avoir été victimes de racisme, sous une forme ou une autre, au sein des services publics. « Tant que les expériences de stigmatisation, de discrimination et d’exclusion seront tolérées au sein des institutions, il sera difficile d’espérer une baisse durable du racisme au sein de la société », énonce également le CAALT.

Selon l’organisme, les discriminations raciales ont tendance à augmenter pendant les périodes troubles et incertaines. On invitait la population et les représentants gouvernementaux à rester particulièrement attentifs pendant la durée de cette ère d’instabilité internationale. (MS)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires