Le camping de La Croche demeurera fermé

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Le camping de La Croche demeurera fermé
(Photo : Michel Scarpino)

Des résidents du secteur La Croche s’expliquent mal le fait que Ville de La Tuque ait fermé le camping sur la plage de la rivière Croche, tout près du village.

Quelques résidants l’ont fait savoir aux élus municipaux lors de l’assemblée de mardi, mais la ville est formelle : sa mission n’est pas de gérer des campings.

«On a rencontré les gens de La Croche à plusieurs reprises. C’est une décision qui émane du fait qu’on ne peut plus, à Ville de La Tuque, gérer des campings. Ce n’est pas notre mission. On a fermé celui de Parent et celui de La Croche» laisse entendre Pierre-David Tremblay, maire de La Tuque.

Des affiches ont été apposées à l’endroit même où a été mise la barrière, indiquant qu’il était interdit d’y camper.

M. Tremblay dit qu’il comprend que les gens souhaitent garder leur plage et leurs sentiers. «Ça devient un espace vert». Aussi, la plage sera toujours disponible, tout comme les sentiers.

Il ajoute que la ville a offert aux résidants du secteur de créer un organisme et de prendre en charge le camping. «Il y a eu deux promoteurs. Lorsqu’ils ont vu de quelle façon les gens répondaient, négativement, à cette demande-là, je pense qu’ils ont craint les investissements futurs. On est très limité à La Croche, c’est une zone inondable, on ne peut pas y faire n’importe quoi. On ne peut même pas faire une fosse septique, les coûts sont exorbitants», ajoute-t-il, se disant ouvert aux propositions de personnes qui souhaiteraient reprendre le flambeau.

À une demande de la citoyenne Sandra Tremblay qui regrettait que les gens doivent laisser leur voiture à la barrière et emmener leur chaises, serviettes et glacières à pied à la plage, le maire a répondu qu’il n’était pas prévu d’en permettre l’accès en véhicue. Il dit que la ville ne souhaite pas repartir, de cette manière, un camping.

«Avant que la Ville décide d’installer des numéros de terrain, les gens y allaient quand bon leur semblait. Ils mettaient une tente et ça n’a jamais dérangé. Je ne comprends pas pourquoi là, ça serait interdit d’aller passer une fin de semaine avec sa tente, sa tente roulotte. Ça a toujours été comme ça», a-t-elle laissé tomber.

«À l’heure actuelle, le camping est interdit, tranche le maire. Dans les espaces verts, dans les parcs, on ne permet pas de camping. Il y a peut-être des tolérances qui se font, mais à notre niveau, il n’y en aura pas».

«On est propriétaire du terrain. Si les gens squattent le terrain, s’il y a des accidents, on a une responsabilité», complète le conseiller Roger Mantha.

«Ça amène du monde. De savoir qu’on ne peut plus y aller, ça me fait quelque chose. Je trouve ça pour irrespectueux pour les gens de la place […] On a un joyau et on est en train de le négliger. Tout le monde qui vient à La Tuque, c’est la place où je les emmène, c’est la place qui les charme», fait valoir pour sa part Jessie Tremblay, qui rapporte que beaucoup de gens de l’extérieur aimaient y camper.

«Ça amène des frais. Ça amène toutes sortes de problèmes. On ne pouvait pas développer ce camping. Ça demandait des toilettes, de l’électricité», a précisé le maire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
11 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Beaudoin
Daniel Beaudoin
3 années

vraiment malheureux , nous y allions de temps a utre ,on passait du bon temps ( $$$$ ) ds cette jolie ville .évidemment nous étions autonome et tres conscients de garder lendroit très propre ...... Mais nous sommes au Québec , et tout semble interdit ...serait ce les campings locaux qui vous ont faient pression ? vous perdez une belle occasion damener des gens a visiter votre région

Mario Goudreault
Mario Goudreault
3 années

C’est une des décisions les plus stupides. Empêcher les gens de s’y rendre en véhicule. Si toutes les municipalités pensaient comme les administrateurs, il n’y aurait plus d’endroit où les gens pourraient se baigner. Tu peux y aller à pied mais pas avec ton véhicule, il faut le faire.

Denis Tremblay
Denis Tremblay
3 années

Quand t’es de mauvaise foi….

Line cote
Line cote
3 années

Je suis entrain de me demander Monsieur le maire avez vous voulue être à ce poste dans le but de détruire notre ville ? Tout briser ce que la population aime ?

Richard
Richard
3 années

Moi je demeure a Trois-Rives et je viens souvent a La Croche je serais bien pres a payer une passe de saison. Votre maire a l’air d’etre resolu a ne rien faire pour satisfaire son monde. Dommage La Croche va sombrer un peu plus dans l’oubli.

Melanie Gignac
Melanie Gignac
3 années

M. Le Maire qui n’a pas comme mission de gérer des campings, est-ce que de satisfaire ceux qui ont cru en vous peut faire partie de vos missions?
c’est pas un nouveau projet que tout le monde demande, c’est la continuité de ceux qui ont toujours exister, si l’électricité ne se fait pas, on a eu quand même du plaisir sans ça, si vous mettez encore les toilettes chimique comme les autres années, les gens seront encore une fois satisfait.
Y’e ou le problème?
C’est un endroit de rencontre pour tout le monde l’été, nos amis de l’extérieur se donnent rendez-vous, etc… Les dépenses dans les commerces de la ville, ce n’est pas important non plus?
C’est pas ce que je qualifie être à l’écoute des citoyens, seulement à celui du budget.

monique gareau
monique gareau
3 années

pour ce qui est de la plage elle a toujours été la et je me souviens qu en 80 le camping etais ouvert et jamais rien n arrivais les campeur n avais pas d électricité ni eau et il se débrouillais pour avoir tout ca je me souviens avoir camper sur cette plage pendant la dessente des tripe nous n avions pas d électricité ni eau on se mettais tous ensemble et quand un campeur allais en ville il amenais tout ce dont nous avions besoin eau propane au nafta et le soir autour d un feu de camp les enfants relaxais et s endormais a la lueur du feu alors pourquoi ferme une aussi belle place je ne comprend pas

Nancy dube
Nancy dube
3 années

Monsieur le maire jaimerais savoir de quelle frais vous parle car de l’électricité yen avais pas et des bloc sanitaire non plus alors de quelle frais vous parlez ?

Lily leduc
Lily leduc
3 années

Nous n avons pas besoin d électricité. Seulement une toilettes sèches. C était mon endroit préféré ou j allais me relaxer et me refaire une santé car c était tranquille et je dormais bien. Je ne comprends pas les gens qui y allais s avait très bien qu’ il ny avait pas de service et c était bien comme ça

Lily leduc
Lily leduc
3 années

Je suis vraiment désolé que nous ne puissions plus aller 2 ou trois jour

Mathieu
Mathieu
3 années

Quelle décision stupide ! Je montais à chaque année de Montréal y passer 2-3 jours. On était toujours bien accueillis. On aimait le fait qu’il n’y ait pas d’électricité. Un vrai camping ! Les toilettes sèches faisaient l’affaire. On va devoir se trouver un autre plan pour nos vacances en août cette année.