La Tuque rectifie les faits en lien avec les propos du conseiller Luc Martel sur Facebook

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
La Tuque rectifie les faits en lien avec les propos du conseiller Luc Martel sur Facebook

Surplus anticipé de 987 100$

Dans un communiqué, Ville de La Tuque a tenu à apporter des précisions, suite à deux commentaires publiés sur la page Facebook de l’Écho de La Tuque par le conseiller municipal Luc Martel, à la suite d’un article traitant du surplus anticipé de 987 100$ de Ville de La Tuque pour 2020.

«À l’intérieur de deux commentaires sur la page Facebook d’un média latuquois, le conseiller municipal Luc Martel laisse sous-entendre que contrairement à ce qui a été dit lors de l’assemblée publique de mardi, ce n’est pas le travail de l’équipe municipale qui a généré ce surplus, mais les sommes versées à la municipalité par le gouvernement provincial dans le cadre du pacte fiscal et de l’aide liée à la Covid», rétorque la ville.

«Juste une petite rectification le surplus vient surtout du retour du pacte fiscal plus de $900,000 pour les 5 prochaines années et du mémoire que j’ai proposé à mes collègues il y a 3 ans et aussi je tiens à remercier les directeurs de services qui ont bien voulus alimenter ce mémoire (sic)», pouvait-on lire dans le commentaire de M. Martel, avant de voir, dans un autre, que la ville avait reçu 600 000$ en compensation pour la COVID-19.

Selon le communiqué, les propos du conseiller Martel «sont inexacts et peuvent tromper la population, en plus de contribuer à discréditer l’organisation municipale».

La ville a incité les citoyens à visionner la vidéo des assemblées publiques du mardi 17 novembre sur sa page YouTube. On peut la voir ici.

«Le surplus anticipé de 2020, qui se chiffre à 987 100$, a été réalisé grâce au travail colossal que l’administration municipale a réalisé au cours des trois dernières années pour régler des problèmes financiers accumulés au cours des années antérieures. En voici quelques exemples: la négociation plus serrée des contrats, le suivi plus rigoureux des travaux sur le terrain et une meilleure planification des travaux pour mieux évaluer les coûts. Aujourd’hui, l’équipe municipale est fière de pouvoir affirmer qu’elle récolte le fruit de son travail. Toutes les personnes qui laissent sous-entendre le contraire sur les médias sociaux induisent les citoyens de La Tuque dans l’erreur», ajoute la Ville.

On précisait que les annonces effectuées par le gouvernement durant les dernières semaines en lien avec le pacte fiscal et la pandémie sont des sommes promises qui n’ont pas encore été versées. Elles s’ajouteront au surplus anticipé de 2020 qui a été annoncé mardi.

Voici le détail de ces annonces :

    • Fonds des régions et de la ruralité
  • Volet dévitalisation = 917 000 $
  • Volet signature = 210 000 $
    • Fonds des territoires = bonification de 338 000 $ aux sommes que la municipalité reçoit.
    • Programme voirie locale = bonification de 242 000 $ aux sommes que la municipalité reçoit.
    • Fonds local d’investissement pour la Covid = 602 000 $ à être versés sous forme de prêts pour aider le milieu économique local.
    • Fonds Covid-19 = 602 000 $ pour deux ans pour rembourser les dépenses que la municipalité doit faire pour faire face à la pandémie.

Ces montants d’argent et les bonifications des fonds «sont attribuables au travail qui a été fait par l’équipe municipale et les élus au cours des dernières années pour défendre l’argumentaire présenté dans un mémoire déposé par la municipalité au gouvernement en décembre 2017. Ce mémoire est accessible sur le site Web de la municipalité pour toute personne qui veut en prendre connaissance. Le cri du cœur de La Tuque pour obtenir plus d’aide du gouvernement, afin de pouvoir faire face à ses nombreuses responsabilités attribuables à la grandeur de son territoire et aux services qu’elle doit donner à l’ensemble des utilisateurs de ce territoire, a été entendu».

«Le surplus anticipé est attribuable aux efforts de l’équipe municipale. Tous ceux qui laissent sous-entendre le contraire ou attribuent ce bon résultat à d’autres facteurs sont dans l’erreur. Par respect pour notre équipe, pour nos employés et pour l’ensemble du conseil municipal et du conseil d’agglomération, il est important pour nous de défendre les actions de l’organisation et de rectifier les faussetés qui circulent sur les médias sociaux depuis le milieu de la présente semaine. Depuis trois ans, nous travaillons sur 4 axes essentiels : améliorer notre gouvernance, maintenir un taux de taxation le plus bas possible, axer toutes nos actions sur le service aux citoyens et diminuer la dette de la municipalité. Toutes nos actions sont dirigées pour respecter ces objectifs que l’équipe municipale s’est fixée. Nous remercions tous les employés municipaux, car c’est en raison de leurs efforts, de leur ouverture au changement et de leur volonté de vouloir améliorer nos façons de faire que nous avons réussi à obtenir les bons résultats anticipés cette année. Avec les bonnes nouvelles que nous avons eues cet automne du gouvernement en prévision de l’an prochain, nous pouvons dire que notre municipalité est sur la bonne voie et qu’elle se dirige vers une bonne santé financière. Nous sommes fiers de ce résultat pour l’année 2020 que nous avons réalisé en équipe», a conclu la municipalité.

Autre texte : Luc Martel maintient ses propos, mais affirme ne jamais avoir dit que les 602 000$ de compensation pour la COVID-19 étaient inclus dans les 987 100$ du surplus envisagé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires