La formation des pompiers atikamekws dans la mire

Patrick Vaillancourt pvaillancourt@icimedias.ca

La formation des pompiers atikamekws dans la mire
Le directeur André Vézina fait visiter le centre d'entraînemnt des pompiers. (Photo : l'Écho Patrick Vaillancourt)

LA TUQUE.  Récemment, on apprenait que le Service aux Autochtones du Canada a approuvé la construction d’une caserne de pompiers dans la communauté de Wemotaci, une première pour un projet entièrement financé par le ministère. Toutefois, la formation des pompiers demeure un incontournable pour la communauté atikamekw.

C’est le Service de sécurité incendie de Ville de La Tuque qui procède à la formation des pompiers autochtones à même son centre d’entraînement qui se trouve derrière la caserne de La Tuque.

« C’est le responsable des affaires autochtones du Canda qui a frappé à la porte de l’École nationale des pompiers pour former des brigades autochtones partout au Québec. L’École nationale des pompiers valide la nécessité des formations, et a conçu un programme basé sur la formation des pompiers municipaux au Québec, et la formation a été ajustée à la nature autochtone. C’est la pédagogie qui est différente », explique le directeur du Service André Vézina. 

C’est l’École nationale des pompiers qui a approché le service de La Tuque en 2019 pour la formation de ces pompiers de Wemotaci. « Le conseil municipal et le conseil de bande de Wemotaci en sont arrivés à une entente pour former une brigade de 12 pompiers », ajoute M. Vézina.

La formation n’est pas tout à fait terminée en raison des deux années de pandémie. « Il reste une section à terminer, et ça devrait être complété au début de l’année 2023. Il reste un petit bout de chemin à faire pour que la brigade soit 100% autonome dans leur collectivité. C’est le grade de formation de pompier 1 sans spécialité qui leur est donné. Mais mon plus grand vœu, ça serait de créer une entente pour couvrir certains secteurs d’activités du grand territoire de La Tuque. Ça serait un partenariat gagnant-gagnant, notamment pour tout le tronçon de la route forestière 25 », exprime le directeur.

Compte tenu de certaines particularités, La Tuque a conseillé à Wemotaci de se perfectionner pour le sauvetage nautique sur glace, et pour la désincarcération de véhicule. 

Si la majorité de la formation se fait dans le centre d’entraînement de La Tuque, des pompiers formateurs latuquois se rendent aussi à Wemotaci pour un volet pratique dans l’environnement de la communauté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires