La crue des eaux n’est pas terminée

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
La crue des eaux n’est pas terminée
Les bouées de protection sont placées afin de protéger les utilisateurs de la rivière.

Hydro-Québec a tenu à faire un rappel aux amateurs de sports nautiques qui sont déjà présents sur les plans d’eau avec la température très clémente des derniers jours.

Selon Élisabeth Gladu, porte-parole d’Hydro-Québec, la crue printanière n’est pas terminée et les débits d’eau en rivière sont particulièrement élevés. Par exemple, à la centrale de La Tuque, le débit total enregistré atteint 1775 m3/s. Pour connaître les débits aux installations et les tendances.

https://www.hydroquebec.com/production/debits-niveaux-eau.html

La chaleur des derniers jours contribue à la fonte de la couverture de neige plus au nord. Hydro a même dû intervenir dans des cas où des gens mettaient à risque leur propre sécurité la semaine dernière. Des gens en kayak et en planche à pagaie se trouvaient à l’intérieur des zones de risque des centrales et des évacuateurs, des personnes se trouvaient sur les roches en aval des aménagements et qui ne se déplaçaient pas au déclenchement des alarmes d’ouverture des vannes. Une noyade a même été évitée pour deux canotiers qui se trouvaient dans une fâcheuse position  à la centrale la Gabelle.

Hydro-Québec rappelait qu’il faut attendre que les estacades soient installées près des installations avant de s’y trouver. Les estacades marquent le début d’une zone dangereuse.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires