La cafétéria de l’école secondaire Champagnat cesse ses opérations 

Michel Scarpino mscarpino@icimedias.ca

La cafétéria de l’école secondaire Champagnat cesse ses opérations 
L'école Champagnat (Photo : Archives)

ALIMENTATION. Le service de cafétéria de l’école secondaire Champagnat a pris fin la semaine dernière pour l’année scolaire en cours. 

Le dernier repas à la cafétéria de l’école secondaire Champagnat pour cette année a été servi le vendredi 29 avril, confirme la coordonnatrice aux communications du Centre de service scolaire de l’Énergie, Amélie Germain-Bergeron.

Un achalandage beaucoup plus faible a alimenté la décision de la concessionnaire de cesser le service pour cette année.

« Les parents en ont été informés un mois avant que le service cesse », précise Mme Germain-Bergeron.

La pandémie a beaucoup changé les habitudes des jeunes. Des éléments tels le port du masque dans les aires communes, le fait d’être par groupe de classe au lieu de groupes d’amis à une certaine période ont amené les jeunes à opter pour des solutions à l’extérieur de l’école pour le dîner, d’autant plus que la période allouée de 90 minutes leur en donne amplement le temps. Certains parents allaient chercher leurs enfants pour les amener dîner à la maison, alors que d’autres élèves prenaient leur repas à l’extérieur de l’école quand c’était possible ou se rendaient dans des restaurants locaux.

On expliquait qu’en ayant beaucoup d’offres alimentaires, il est facile pour un élève de trouver d’autres alternatives pour le repas du midi.

L’affluence des derniers mois variait entre 15 et 20 repas par jour servis, le tout à un tarif entre 6,30$ pour un menu du jour complet avec la soupe, le repas principal et le dessert et 6,55$ pour une formule de comptoir à salade.

La direction et le Conseil d’établissement de l’école avaient été avertis que le service allait cesser à la fin du mois d’avril.

Plan B

Les élèves et membres du personnel qui désirent manger à l’école ont toutefois accès à un plan B. Un menu chaud est offert tous les jours par un traiteur. « Une dizaine de repas sont commandés par jour », note la coordonnatrice aux communications.

Qu’en sera-t-il l’automne prochain ? 

Chaque année, le Centre service scolaire de l’Énergie va en appel d’offres pour déterminer un concessionnaire pour la cafétéria des différentes écoles, au début du mois de juillet. Ce serait fait cette année aussi.

Devant la foule de la levée des mesures sanitaires, les choses pourraient changer si, en septembre, les masques ne sont plus obligatoires dans les aires communes des écoles. Si tel était le cas, cela pourrait certainement ramener des élèves dans leur cafétéria.

« La personne qui offre le service de traiteur actuellement aurait mentionné qu’elle a de l’intérêt pour reprendre le service de cafétéria l’an prochain », a aussi dit Mme Germain-Bergeron.

Elle indiquait que la direction de l’école Champagnat n’a eu aucun commentaire de parents d’élèves qui se trouvaient désorganisés par l’arrêt du service de cafétéria.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires