Jean Brassard souffle 103 chandelles

Michel Scarpino mscarpino@icimedias.ca

Jean Brassard souffle 103 chandelles
M. Brassard a célébré cet événement avec sa famille de cœur. Dans l'ordre, on voit Diane Morin, Jean Brassard, Dorys Duchesne, conseillère municipale, Line Lévesque et Doris Tremblay. (Photo : Michel Scarpino)

AÎNÉS. Toujours aussi en forme, alerte et de bonne humeur, le Latuquois Jean Brassard vient de célébrer ses 103 ans

N’allez pas croire qu’avoir 103 ans lui a fait perdre sa vivacité d’esprit. M. Brassard est tout aussi allumé qu’il devait l’être dans sa jeunesse.

« J’ai tout le temps eu une bonne santé », se plaît-il à raconter.

Il puise le secret de sa longévité dans le fait d’aimer la vie : « C’est d’avoir du plaisir, mais bien entendu avec un juste milieu ».

Il réside à la résidence le Renaissance du centre-ville depuis maintenant 8 mois. Il adore sa nouvelle vie là où il s’est fait de nombreux amis. « C’est parfait. Pour une personne âgée, il n’y a rien de mieux », tenait-il à souligner.

La direction de l’établissement ainsi que ses amis lui ont fait une surprise avec un dîner en son honneur à la salle à manger. Les autorités municipales de Ville de La Tuque ont aussi pensé en lui en lui faisant parvenir une lettre signée du maire de La Tuque, Luc Martel, ainsi qu’une gerbe de fleurs et une boîte de chocolats. la chef de service  aux communications, Hélène Langlais et la conseillère municipale Dorys Duchesne ont partagé le dîner avec lui et quelques amis. La Ville a ce genre d’attention pour chacun de ses concitoyens qui dépassent l’âge de 100 ans.

L’année dernière, pour ses 102 ans, M. Brassard avait reçu une carte de la députée de Laviolette-Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif.

S’agit-il du doyen de La Tuque ? Difficile de l’affirmer officiellement, mais plusieurs estiment que oui. Quoi qu’il en soit, se le faire dire lui a fait bien plaisir.

L’Écho l’avait rencontré, il y a trois ans, alors qu’il célébrait son centenaire en compagnie de parents et d’amis. L’homme est d’abord caractérisé par un solide sens de l’humour. C’est ce qui peut expliquer, en partie, sa longévité, bien qu’il ne lui attribue aucune recette, à part le fait d’avoir beaucoup d’amis, de profiter de la vie, de rire le plus possible, quand c’est le temps, évidemment.

« Vieillir, c’est très ennuyeux, mais c’est la meilleure façon de vivre vieux », termine-t-il, non sans une pointe d’humour.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires