Hydro-Québec rencontre Ville de La Tuque à Parent : réunion satisfaisante

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Hydro-Québec rencontre Ville de La Tuque à Parent : réunion satisfaisante
(Photo : Courtoisie : Hydro-Québec )

Des représentants d’Hydro-Québec ont rencontré des élus et hauts fonctionnaires de Ville de La Tuque et des représentants de la Sécurité civile du Québec afin de faire le point sur la situation de l’alimentation en électricité à Parent et des importants travaux qui seront effectués par la société d’État.

La rencontre a été tenue dans un but de recherche de solutions, témoigne François Saint-Pierre directeur de l’entretien des lignes de transport chez Hydro-Québec : «Le maire et moi, on avait convenu de tenir une rencontre constructive, en recherche de solutions et c’est ce qui a été fait».

Dans un premier temps, les travaux majeurs de 2021 sur la ligne de 58 km entre le poste de La Vérendrye et Parent ont été confirmés. On sait que 95 des 283 structures de bois de la ligne qui alimentent le secteur Parent feront place à de nouvelles en acier, moins attrayantes pour les fourmis charpentières et les pics-bois, qui ont passablement malmené plusieurs éléments de la ligne, en place depuis 1984.

D’abord chiffré à 30M$, le montant des travaux sera revu à la hausse à l’automne, après de nouvelles évaluations. On ne peut pas dire, à l’heure actuelle, à combien s’élèvera la facture pour les travaux qui prendront fin en 2022.

Hydro-Québec s’assurera d’obtenir des génératrices en quantité suffisante pour être en mesure d’assurer l’alimentation électrique de l’ensemble du village, puisque Parent sera débranchée du réseau québécois pendant toute la durée des travaux. «Ce sera comme un réseau autonome, pendant toute la réalisation des travaux», fait savoir M. Saint-Pierre.

D’ici là, ajoute-t-il, on se concentrera sur une quarantaine de structures qui présentent des risques plus immédiats pour l’alimentation en électricité. Des travaux de remplacement de traverses et d’isolateurs seront effectués dès la mi-août, jusqu’au milieu du mois de septembre. Ils pourront être exécutés sans interruption de courant.

Suivront d’autres travaux, un peu plus tard, où les Parentois subiront des pannes électriques : Hydro évalue actuellement ce qui peut être fait pour minimiser les répercussions sur la clientèle. On pense partir de la formule utilisée en 2018, alors que trois génératrices et un camion réfrigéré avaient été mis à la disposition des Parentois.

Également, Hydro-Québec a informé Ville de La Tuque que des travaux touchant la végétation seront entrepris à certains endroits aux alentours de la ligne de transport d’électricité. Des arbres seront abattus pour éviter qu’ils deviennent des risques pour la ligne. Selon François Saint-Pierre, ce genre de travaux est fréquemment effectué, mais dans le cas de Parent, on les a devancés.

Eric Chagnon est satisfait

Le conseiller municipal Eric Chagnon a paru satisfait de la rencontre. «Ç’a été une bonne réunion, j’ai senti passablement d’ouverture de la part d’Hydro-Québec», a-t-il commenté à L’Écho de La Tuque.

Le conseiller municipal Éric Chagnon.

Il a aussi réitéré l’urgence de réparer les 40 poteaux. M. Chagnon insiste sur l’importance d’obtenir des génératrices afin d’alimenter le village dans le cas de pannes non planifiées ou encore pour celle pour des travaux prévus l’automne prochain : «J’ai réitéré ma demande d’obtenir de l’électricité de façon convenable, tout le temps».

À lui seul, le mois de juillet a fait vivre trois pannes majeures à la population de Parent, toutes d’une durée supérieure à une quinzaine d’heures. De l’avis d’Éric Chagnon, il y a déjà longtemps que la ligne La Vérendrye-Parent est dans un état qui nécessite des travaux majeurs.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des