Hausse des cas de COVID-19 : les communautés Atikamekw resserrent les mesures

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Hausse des cas de COVID-19 : les communautés Atikamekw resserrent les mesures

Les comités des mesures d’urgence des communautés Atikamekw de Wemotaci, Manawan et Opitciwan ont recommandé à leurs membres de restreindre leurs déplacements ou d’éviter de se déplacer en région, vers les communautés atikamekw ainsi que vers d’autres communautés autochtones.

Cela, parce que les cas positifs à l’infection de la COVID-19 sont en hausse.

«Les communautés Atikamekw sont aux prises avec un taux de vaccination inférieur à la moyenne québécoise, cela engendre des risques de complications lors d’une éclosion. À l’heure actuelle, le taux de vaccination est de 57 % à Wemotaci, 24 % à Opitciwan et 56 % à Manawan», fait ressortir Yvon Dubé, chef de mission des communications du Comité des mesures d’urgence de Wemotaci.

Selon ce dernier, étant donné que les trois communautés ne sont pas suffisamment protégées, les Comités de mesures d’urgence «considèrent qu’il est strictement nécessaire également d’éviter les rassemblements festifs et de poursuivre strictement les mesures sanitaires dans tous les endroits publics ainsi que dans les maisons et logements privés afin de freiner la propagation de la COVID-19».

On indiquait que la guérite est de nouveau en opération de nouveau à Manawan. Toute personne qui désire se rendre à cet endroit devra présenter le passeport vaccinal. Aussi, pour toute personne qui n’a pas de lien dans la communauté, on demandera un test de dépistage négatif effectué trois jours auparavant.

À Opitciwan, les personnes devant se rendre dans la communauté devront également se prémunir du passeport vaccinal. La guérite sera en opération jusqu’en mars 2022.

Finalement, à Wemotaci, on a reporté la fermeture de la guérite jusqu’au 11 décembre. L’accès à la communauté sera donc de nouveau restreint.

«Si la situation se dégrade davantage, d’autres restrictions pourront être appliquées afin de protéger la communauté affaiblie par un taux de vaccination jugée bas par les autorités de la santé», faisait aussi savoir M. Dubé par voie de communiqué de presse.

Les autorités ont invité la population à participer à l’effort de vaccination qu’offrent leurs centres de santé respectifs.

Puisqu’il est question de la COVID-19, deux nouveaux cas se sont ajoutés à La Tuque aujourd’hui, selon le CIUSSS-MCQ.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires