Funéraweb : apaiser le deuil en temps de pandémie

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Funéraweb : apaiser le deuil en temps de pandémie
(Photo : Photo Archives – Denis Germain)

INNOVATION. Rien de plus triste que de ne pouvoir dire adieu à un proche, parce que les consignes sanitaires restrictives l’interdisent.

Les salons funéraires ont trouvé un nouveau moyen qui vendra, en quelque sorte, mettre un baume sur cette douleur supplémentaire, la plateforme Funéraweb.

Depuis quelques semaines, comme un bon nombre d’entreprises funéraires d’un peu partout au Québec, la résidence funéraire Caron offre aux familles endeuillées la possibilité de pouvoir présenter la liturgie sur le web, lors de funérailles.

Si la famille accepte la webdiffusion, on pourra donc assister aux funérailles présentées soit à l’église ou à la résidence funéraire dans le confort de son foyer, autant sur un ordinateur, une tablette qu’un téléphone intelligent. Les personnes qui souhaitent participer virtuellement aux funérailles n’auront simplement qu’à s’inscrire en suivant un lien qui sera dans l’avis de décès publiés sur le site web de la résidence funéraire Caron, qui fournira ensuite un mot de passe.

«On ne l’impose pas, mais en temps de pandémie, c’est une autre alternative pour avoir plus de gens», indique le propriétaire de la résidence funéraire Caron, Alexandre Caron.

Le service est offert depuis quelques semaines. Dès que le nouveau site web de la résidence funéraire en sera en ligne, ce qui ne devrait pas tarder, on verra un logo avec une caméra sur les avis de décès où la webdiffusion sera prévue.

D’ailleurs, la paroisse Saint-Martin-de-Tours utilise ce service pour présenter des célébrations eucharistiques sur le web, puisqu’une caméra a été installée à l’église Saint-Zéphirin, tout comme au salon funéraire. Un système de micros permet de bien entendre. Une fois la cérémonie filmée, on a 90 jours pour pouvoir visionner la célébration ou les funérailles en ligne.

Sur la plateforme, pendant les funérailles, les gens peuvent écrire des mots réconfortants en direct, pour offrir leurs condoléances. «Les gens peuvent se sentir appuyés dans cette épreuve», précise Alexandre Caron.

Bien que l’ajout du service Funéraweb soit très récent, les commentaires sont déjà très favorables.

«On a essayé de se mettre à la place des gens qui vivent un deuil. On sait très bien que ce n’est pas facile, en temps de pandémie. On a donc trouvé une alternative», conclut Alexandre Caron.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires