Deux organismes généreux pour l’Hôtellerie de Trois-Rivières

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Deux organismes généreux pour l’Hôtellerie de Trois-Rivières
S'ils n'ont pas pu présenter toutes les activités bénéfice, les membres des Chevaliers de Colomb onbt tenu à faire leur part cette année pour l'Hôtellerie. (Photo : Michel Scarpino)

GÉNÉROSITÉ.  Habituellement, en octobre, de nombreux bénévoles mettent l’épaule à la roue dans le but d’amasser de l’argent, pour l’Hôtellerie de Trois-Rivières de la Fondation québécoise du cancer. L’année dernière, un chèque de 13 000 $ avait été remis à la Fondation. Mais la pandémie de la COVID-19 en a décidé autrement cette année.

Yves Tousignant et Lise Fréchette, des Lions, présentent le chèque à Suzelle Doucet, responsable de la campagne de financement. Absente sur la photo, Mireille Prince, porte-parole.

La cause demeure primordiale, car si la pandémie occupe une part considérable de l’actualité, le cancer ne dort jamais, comme le rappellent chaque année les organisateurs du Relais pour la vie. De plus, l’Hôtellerie de Trois-Rivières accueille, bon an mal an, bon nombre de Latuquois qui doivent y séjourner lorsqu’ils reçoivent des traitements contre la maladie. Ils peuvent profiter de ce service d’hébergement situé à même le centre hospitalier à un coût modique. De nombreux services sont également offerts aux patients.

Cette année, on n’a pas pu rencontrer les bénévoles qui offraient différents produits dans des points de vente stratégiques dans le cadre de cette campagne de financement.

Qu’à cela ne tienne, deux organismes locaux ont décidé de faire leur part pour palier ce manque, car on se doute bien qu’on n’atteindra pas la marque de l’an dernier, même si aucun objectif n’a été fixé cette année.

Dans un premier temps, à même ses fonds, le Club Lions de La Tuque a remis un chèque de 250$. C’est la première fois que le club donne pour l’Hôtellerie. La cause du cancer, en particulier le cancer infantile, touche énormément les Lions. «Ça fait partie d’une des missions de nos nouveaux présidents», annonce Lise Fréchette, présidente du Club Lions de La Tuque.

Dans un deuxième temps, les Chevaliers de Colomb ont remis 3 000$, soit 2 000$ (3e degré) et 1 000$ (4e degré).

La cause revêt une importance particulière pour le nouveau Grand chevalier, Alfred Cadieux qui n’a pas été difficile à convaincre : «Je suis rendu à plusieurs cancers et je suis un des chanceux, on me réchappe tout le temps. Cette cause me tient à cœur, on fonce à cent milles à l’heure».

Les Chevaliers n’ont pas pu présenter le ralentissement routier qui avait permis d’amasser 4000$ l’année dernière. Qu’à cela ne tienne, le montant remis est appréciable et il provient des fonds de l’organisme.

La responsable de la campagne de financement, Suzelle Doucet, accueille ces entrées d’argent avec beaucoup de satisfaction, car elle sait combien les besoins sont grands : «C’est une belle surprise». Parmi l’agent remis, il y a également le fruit de petites activités qui avaient été présentées avant la pandémie. Les membres ont aussi vendu des masques à l’effigie des Chevaliers, dont l’argent recueilli allait également à la cause de l’Hôtellerie.

Tous ceux qui se sentent interpellés peuvent faire un don. On peut le faire auprès de Mme Doucet (au presbytère de la paroisse Saint-Martin-de-Tours), mais aussi à Suzanne Veillette, Linda Chouinard, Claire Desmarais, Luce Bédard, Yves Dussault ou Paulin Renaud.

«Le cancer n’arrête pas. J’en connais beaucoup qui sont à l’Hôtellerie et c’est un service essentiel», affirme Suzelle Doucet.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires