Crue : on revient tranquillement à la normale

Michel Scarpino
mscarpino@icimedias.ca

Crue : on revient tranquillement à la normale
Une scène comme il s'en est produit beaucoup sur les chemins forestiers. (Photo : Courtoisie.)

Selon ce que mentionne ville de La Tuque, le niveau des rivières ne pose plus de problèmes. 

Les travaux d’enlèvement des matériaux granulaires ayant servi au rehaussement de la route, la semaine dernière au km 97, ont débuté ce matin. Cet endroit, on le sait, avait été celui où on avait noté le plus d’accumulation d’eau sur la chaussée. Si vous avez à prendre la route en direction de Shawinigan cet après-midi, il faut prévoir un peu plus de temps, puisque la circulation s’y fait en alternance, le temps que soient exécutés les travaux.

Également, l’équipe des travaux publics de Ville de La Tuque a débuté le nettoyage de la rue Bourassa, sur la rive ouest de la rivière Saint-Maurice. Il s’était formé une importante accumulation d’eau à cet endroit la semaine dernière. « Pour le moment, la rue est encore fermée jusqu’à ce que la chaussée soit jugée sécuritaire pour les usagers. Nous devrions être en mesure de l’ouvrir à nouveau à la fin de la journée (mardi) ou demain (mercredi) », rapporte la Ville.

Quant à lui, le pont aérien en hélicoptère qui a été mis sur place samedi entre La Tuque et le secteur Parent va demeurer en place, jusqu’à ce que les autorités aient l’assurance que la route forestière 25 est sécurisée. « Le pont aérien nous a été très utile la fin de semaine dernière pour les transports d’urgence, les évacuations et le transport de biens essentiels vers Parent ».

Puisqu’il est question de la route 25, mentionnons qu’elle est toujours fermée à la circulation automobile de façon officielle, même si les véhicules peuvent y circuler depuis dimanche matin. On sait que des travaux d’importance ont été effectués par le ministère des Transports au km 103. La route 25 est réservée aux services d’urgence et essentiels et on y circule en alternance à cet endroit. « Nous demandons aux villégiateurs d’attendre encore avant de se rendre à Parent ou au réservoir Gouin pour la pêche. Nous aurons de nouvelles informations pour vous à ce sujet jeudi matin (26 mai) lorsque nous saurons mieux ce qui nous attend en termes de précipitations prévues à la fin de la semaine dans ce secteur », explique Ville de La Tuque. Quant à la route 10, les dommages sont importants. Il n’existe pas d’échéancier pour déterminer le temps qu’il faudra pour la rendre à nouveau carrossable pour tous les utilisateurs. Parmi les détails, on indique que les dégâts au km 79 ne sont pas trop majeurs et que les travaux débuteront dès que possible. Il est impossible d’évaluer l’ampleur des dégâts au km 113 parce qu’il y a encore beaucoup d’eau à cet endroit.

Une inspection aérienne effectuée dimanche n’a pas permis de découvrir de nouveaux dommages sur le territoire. Cette tournée des airs aura aussi permis, selon la Ville, de constater que l’appel aux villégiateurs à ne pas se rendre au chalet en cette grande fin de semaine a été entendu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires