Crue des eaux : la route 155 est maintenant surélevée au km 97

Michel Scarpino
mscarpino@icimedias.ca

Crue des eaux : la route 155 est maintenant surélevée au km 97
L'eau s'est invitée à quelques endroits sur la 155. Sur la photo, le km 97 avant les travaux, hier. (Photo : Facebook)

INONDATIONS. C’est finalement sur une distance de 600 m que le rehaussement de la route 155 au km 97 a été effectué, hier. La route a été surélevée de 80 à 100 cm avec des matériaux granulaires.

La porte-parole du ministère des Transports du Québec, Roxanne Pellerin, a expliqué que c’est pour s’adapter au niveau important d’eau qui arrivait sur la rivière Saint-Maurice qu’on a augmenté la distance du rehaussement de la route.

Le transfert des véhicules sur la voie rehaussée a été effectué vers 23h hier soir. On a toutefois utilisé la voie rehaussée à 17h et 19h hier afin de permettre aux véhicules légers de pouvoir traverser ce tronçon. Il faut noter qu’il y avait, d’un côté comme de l’autre, un kilomètre de véhicules qui patientaient.

« Je vous dirais que le mot d’ordre, hier, était beaucoup adaptation », dit-elle.

Cela, parce que la situation a évolué très rapidement. Les employés du ministère des Transports ont été fort actifs pour s’assurer que le lien routier demeure ouvert. « Ils ont été dans l’action  depuis tôt dans la nuit jusqu’à très tard hier soir. Ils se sont adaptés tout au long de la journée, ils ont été créatifs avec les remorques qui étaient en place pour faire la navette des véhicules qui étaient trop bas pour pouvoir circuler sur la voie où il y avait une accumulation d’eau », souligne Mme Pellerin.

Si la situation est stable au km 97, Transport Québec et la Sécurité civile ont les yeux rivés sur les km 68 et 58, dans la municipalité de Trois-Rives.

En début de soirée hier, on remarquait une accumulation sur une partie de la chaussée à ces deux endroits. « On a dépêché des signaleurs sur les lieux aux deux endroits. Dans la nuit, il y a eu une petite accumulation, on parle de quelques pouces d’accumulation d’eau dans ces deux secteurs », ajoute la porte-parole. Les signaleurs vont s’assurer que les usagers de la route ralentissent et ils assureront une circulation en alternance au centre de la chaussée. Malgré la présence d’eau, tous les types de véhicules peuvent y circuler.

« On va maintenir la surveillance autant au km 97 qu’à ces deux endroits-là de façon soutenue tout au long de la journée et dans les prochains jours, pour s’assurer que tout soit bien stable et que si la situation évolue, on puisse réagir très rapidement », conclut Roxanne Pellerin.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires