Coup de pouce pour quatre entreprises touristiques

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Coup de pouce pour quatre entreprises touristiques
Derrière Léa Farrar (Pourvoirie du lac Oscar) et le député-ministre François-Philippe Champagne, on retrouve Daniel Grenier et Georges Pellerin, de la Pourvoirie du Lac Blanc, Danielle Mongrain, de Bai-Air Laurentien Aviation, Jeanne Charbonneau, du Gîte de lac à la Tortue/Vélonautique, et Louis-Jean Garceau, conseiller du district des Boisés à la Ville de Shawinigan. (Photo : L''Écho - Bernard Lepage)

TOURISME.  Quatre entreprises touristiques de la Mauricie, dont la Pourvoirie du lac Oscar à La Tuque, ont reçu des aides financières non remboursables totalisant 335 123$ de Développement économique Canada (DEC) pour améliorer leur offre touristique. 

C’est le député de Saint-Maurice – Champlain et ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, qui est venu en faire l’annonce sur le site du Gîte du lac à la Tortue, l’un des trois autres bénéficiaires des subventions avec la Pourvoirie du Lac Blanc, à Saint-Alexis-des-Monts, et Bel-Air Laurentien Aviation.

Située à 60 kilomètres au nord-ouest de La Tuque, la Pourvoirie du lac Oscar bénéficiera aussi d’une subvention de 100 000$ qui lui permettra de construire trois mini-chalets de luxe. « C’est plus petit que nos autres chalets, mais plus luxueux et plus confortable même si nos chalets sont déjà côtés 4 étoiles, a souligné la directrice générale Léa Farrar. C’est destiné pour les couples, un marché de plus en plus demandé. » La Pourvoirie du lac Oscar, qui célébrera en 2023 ses 50 ans d’existence, investira également pour que ses réfrigérateurs, actuellement alimentés par du gaz propane, le soient par l’énergie solaire. Des améliorations seront aussi apportées au bloc sanitaire et à la buanderie. « Et nous prévoyons construire sept autres mini-chalets en 2024 », a révélé Léa Farrar.

Pourvoirie du Lac Blanc

La Pourvoirie du Lac Blanc a reçu une aide de 100 000$ lui permettant d’asphalter sur une longueur de 3 kilomètres la route menant à son établissement. « C’est d’une importance vitale, autant pour nos clients que nos fournisseurs », a souligné Daniel Grenier, directeur des ventes. Fondée il y a 27 ans, la Pourvoirie du Lac Blanc, dont les deux tiers de la clientèle sont internationaux, pourra ainsi prolonger sa saison touristique en avril et en novembre, deux mois où le chemin d’accès devenait pratiquement inutilisable. Avec la route asphaltée, la pourvoirie s’évitera également d’épandre de 12 000 à 15 000 d’une huile biodégradable qu’elle utilisait comme abat-poussière. Soulignons également que la Pourvoirie du lac Blanc est devenue au printemps l’un des premiers sites à recevoir des bornes de recharge électriques de Taïga, le fabricant de motoneiges électriques. Ces bornes peuvent également recharger les voitures a souligné Daniel Grenier.

Gîte du lac à la Tortue

Un montant de 100 000$ a aussi été octroyé au Gîte du lac à la Tortue/Vélonautique pour l’achat de nouveaux équipements nautiques. Déjà bien pourvue en termes d’hébergement, l’attrait touristique développe depuis quelques années le volet loisir avec la location de vélonautique pour se balader sur le lac ou, en prévision de cet hiver, de fat bike électrique pur se promener sur l’anneau de glace de 11 kilomètres qui est aménagé depuis deux ans sur le plan d’eau. « Nous nous démarquons par notre produit de niche romantique et insolite », a spécifié Jeanne Charbonneau qui offre également des saunas flottants. La propriétaire du Gîte du lac à la Tortue a aussi révélé, sans toutefois donner les détails, qu’un important projet verra le jour en 2023, mais en dehors du secteur Lac-à-la-Tortue.

Bel-Air Laurentien Aviation

Enfin, Bel-Air Laurentien Aviation a reçu de son côté une subvention d’un peu plus de 35 000$. « C’est la première fois que je remplissais un formulaire pour une aide financière gouvernementale », a souligné avec humour la propriétaire Danielle Mongrain. Avec cet octroi, la gestionnaire de l’hydrobase a réaménagé l’ancien resto-lounge Le D’Hélice fermé depuis 2018 afin qu’il soit opérable 12 mois par année. « Il était inopérable l’hiver. On l’a donc divisé en deux. Une partie a été transformée en gîte Airbnb (Chalet L’Aviateur) et le reste sert à accueillir la clientèle des vols touristiques dont 92% proviennent de l’Europe. Des investissements ont également été consentis dans l’amélioration des installations sanitaires et dans l’installation de thermopompes. « En rendant le bâtiment utilisable en hiver, nous comptons développer le marché de la motoneige avec la clientèle européenne et américaine », a expliqué Danielle Mongrain.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires