Ça s’est passé à La Tuque

Société historique de La Tuque et du Haut-St-Maurice

Ça s’est passé à La Tuque
(Photo : Archives.)

Le CLD est efficace, mais est régi par des normes trop rigides.

M. Pierre Cleary, mécanicien de 54 ans, perd la vie après avoir été heurté par un basculeur à l’usine de Cartons St-Laurent.

M. Claude Jacob devient le second diacre permanent après M. Claude Boutin.

M. André l’Espérance quitte son poste de directeur du Service des Activités communautaires de ville de La Tuque pour accéder à sa retraite.

La chorale Brise du Nord participera à un grand rassemblement choral qui réunira 2 000 choristes sur scène le 24 juin à Québec et le lendemain à Montréal.

M. Jean Fortin, un Latuquois d’origine effectuera une course de 325 kilomètres autour du lac St-Jean. Ex-toxicomane, il veut inciter les victimes de ces fléaux à consulter pour s’en sortir.

Le scanner (tomodensitomètre) est inauguré au CSSSSM et déjà 270 examens y ont été pratiqués.

Le restaurant Stratos ouvre ses portes au public latuquois. Hélène Dionne et Normand Allard en sont les propriétaires.

Jean-Pierre Jolivet met fin aux discussions concernant le transport lourd sur le Rang-Est à La Bostonnais. Au conseil et aux citoyens de s’entendre.

Le CSSSSM se porte acquéreur d’un nouveau système de monitorage cardiaque, et ce, grâce à un don de 50 000,00$ de la part de la Fondation.

L’Aventurier du Gouin se distingue parmi 34 finalistes au gala des Jeunes Entrepreneurs. Il décroche une 4e place et se mérite une bourse de 5 000$. Les propriétaires sont Geneviève Gingras et François Beaudoin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires