500 000 heures sans accident chez PFM qui profitent à 5 organismes locaux

Michel Scarpino mscarpino@icimedias.ca

500 000 heures sans accident chez PFM qui profitent à 5 organismes locaux
Les représentants de PFM et ceux de quatre des cinq organismes qui ont reçu un don. (Photo : Michel Scarpino)

SÉCURITÉ. Ce n’est pas la première fois que l’usine Produits forestiers Mauricie (PFM) de Rivière-aux-Rats souligne le fait que ses employés viennent de passer le cap des 500 000 heures sans accident enregistrable.

Chaque fois qu’un tel objectif est atteint, non seulement l’événement est mis en évidence, mais un don est fait par l’entreprise dans des organismes locaux.

Cette fois-ci, en tout, 10 000$ seront remis à cinq organismes qui se partageront le montant à raison de 2000$ chacun.

La Coop ETC, le Club de BMX La Tuque, La Tuque High School, l’école secondaire Champagnat et le hockey mineur sont les organismes retenus.

Les représentants de 4 des 5 organismes récipiendaires étaient sur place, ils ont pu se prononcer sur ce qu’ils entendent réaliser avec l’argent qui leur est remis.

La Coop ETC souhaite ajouter à son mandat la récupération de matériaux de construction et de meubles alors que le Club BMX s’en servira pour améliorer la piste, notamment avec une dalle d’arrivée en béton, pour permettre aux jeunes cyclistes de terminer leur parcours plus sécuritairement.

La Tuque High School souhaite embellir sa cour d’école et ajouter du matériel de jeu libre et l’école secondaire Champagnat aménagera un pavillon nature, une construction de 30×40 en bois laminé pour permettre des classes à l’extérieur.

Fierté

Les dirigeants patronaux et syndicaux de l’usine ont tenu à manifester leur grande fierté à tous les employés présents à l’occasion d’une cérémonie. « C’est beau, 500 000 heures, mais ce qui me tient à coeur là-dedans, c’est votre santé, votre intégrité physique », a tenu à mentionner Herman Martel, président du syndicat des employés de PFM.

 » 500 000 heures, c’est remarquable. On ne fait pas ça tous les jours, ce n’est pas que de la chance. Il y a de bonnes choses qui se passent dans cette usine, on fait attention », note Gilles Plante, directeur, qui a insisté sur l’importances de conserver des habitudes sécuritaires. Les 500 000 heures sans accident ont été atteintes en décembre dernier, l’usine en compte 600 000 actuellement, a aussi fait remarquer le directeur.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires