2,5M$ pour rénover la piscine de l’école Champagnat

Michel Scarpino mscarpino@icimedias.ca

2,5M$ pour rénover la piscine de l’école Champagnat
Le directeur général du CSS de l'Énergie, Denis Lemaire, le conseiller municipal Michel Pronovost, la députée Marie-Louise Tardif et le maire Luc Martel. (Photo : Michel Scarpino)

INVESTISSEMENT.  Le gouvernement du Québec alloue 2,5M$ à un vaste projet de réfection de la piscine du complexe sportif Champagnat.
C’est la députée de Laviolette-Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, qui en a fait l’annonce, rappelant que la piscine a un demi-siècle de vie.

L’argent proviendra du Programme de soutien aux infrastructures sportives et récréatives scolaires et d’enseignement supérieur du gouvernement du Québec.

La piscine est fermée depuis tout près de deux ans, en raison de problèmes liés au drainage de fond et à l’imperméabilisation du bassin. Les travaux se dérouleront en deux phases, une première qui a débuté récemment et qui permettra une réouverture en février 2023. Le bassin et le drain auront alors été réparés.

« On se dit qu’on ne peut pas faire en sorte que la population va être trois, quatre ans sans piscine », fait remarquer le directeur général du Centre de services scolaires de l’Énergie, Denis Lemaire.

En mars 2024, la piscine fermera à nouveau pour d’autres travaux qui devraient durer 9 mois. Outre des travaux sur la structure, le bassin de la piscine, des travaux viseront aussi la ventilation, l’efficacité énergétique, le plafond, l’éclairage, la finition, de même que la finition du bassin, de la plage et la finition architecturale.

« Ça fait plaisir de voir le dénouement positif de ce dossier que le Conseil municipal a appuyé tout au long du processus », a fait remarquer le conseiller responsable du secteur polyvalent, Michel Pronovost.

Du côté du Centre de services scolaires de l’Énergie, on assure que ces travaux devraient assurer une longévité d’au moins 50 ans à la piscine, bien que des travaux d’entretien seront nécessaires entre-temps.

Des travaux temporaires avaient été réalisés ces dernières années, mais la piscine avait besoin d’une refonte majeure.

Si les sauveteurs sont une denrée rare en raison notamment de l’arrêt des activités de la piscine qui permet leur formation, le maire, Luc Martel, assuré qu’on en aura en nombre suffisant pour assurer la bonne marche de la piscine municipale du parc Saint-Eugène.

Le projet est de 3,7M$. 1,2M$ sont injectés par le CSS de l’Énergie, alors que le reste provient du gouvernement du Québec.

« En 50 ans, il n’y a jamais eu un investissement comme ça », mentionne Denis Lemaire.

« Vous avez été nombreux de tous les groupes d’âge à m’interpeller à ce sujet depuis la fermeture. J’ai poussé pour que la réfection de la piscine se concrétise. Nous pouvons nous réjouir de cette belle victoire aujourd’hui. Il s’agit d’une magnifique nouvelle pour la population du Haut-Saint-Maurice. Il ne fait aucun doute que ces nouvelles infrastructures augmenteront significativement la qualité de tous. Bouger est synonyme de bien-être », ajoute pour sa part Mme Tardif.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires