Shawinigan au bord du gouffre

Samuel
Samuel Duranceau-Cloutier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les Cataractes de Shawinigan avaient leur destinée entre les mains ce soir, eux qui pouvaient accéder directement à la finale avec une victoire contre Saint John. La troupe de Gerard Gallant aura montré les crocs dès la première minute de jeu, y allant d’une éclatante victoire de 4-1, ce qui force les favoris de la foule à jouer un match bris d’égalité dès demain soir.

Dans la première minute de jeu, les loups de mer ont complètement dominé Shawinigan, qui a passé un bon moment dans sa zone, incapable de sortir de son territoire. C’est finalement sur une mauvaise sortie de zone de Michaël Bournival que Saint John a ouvert la marque, sur un but superbe de Jonathan Huberdeau.

Ça aura pris des buts de Stanislav Galiev en fin de première et de Ryan Tesink en deuxième avant de voir les locaux montrer signe de vie. La foule bruyante en début de rencontre sera revenue dans le match avec le deuxième du tournoi d’Anton Zlobin. Shawinigan a connu quelques bons moments en troisième, mais n’a pas été en mesure de déjouer Mathieu Corbeil-Thériault. Huberdeau aura complété dans un filet désert pour faire 4-1.

Dans le vestiaire des Cats, on était loin d’être satisfait de notre début de match. «Ils sont sortis fort et de notre côté, nous n’avons pas été opportunistes. En perdant 2-0 après huit minutes de jeu, on a joué du hockey de rattrapage et contre Saint John, ce n’est pas facile. On devra essayer de connaître de bons débuts de période et s’assurer de ne pas se faire marquer dans les cinq à dix premières minutes de jeu», a raconté Loïk Poudrier. «C’est sûr que c’est frustrant. On n’a pas connu un bon début de match et on a joué du hockey de rattrapage. Il faut maintenant oublier cette rencontre et passer à autre chose. On doit arriver à l’aréna avec un sourire demain», a laissé tomber Vincent Arseneau.

De son côté, Gabriel Girard a réussi à garder son équipe dans la rencontre à son deuxième match du tournoi. «Ça a été deux matchs qui ont été difficiles, mais c’est vrai que ce soir, j’étais plus dans mon élément. On n’a pas besoin de jouer aux cheerleaders. On sait qu’on doit gagner demain. On ne doit pas commencer à se faire de scénarios dans notre tête, car c’est dans ces moments là que tu sors de ton plan de match. Il faudra bien commencer la rencontre de demain, car c’est là que le momentum se forme», a analysé Girard.

Saint John en demi-finale

Avec leur victoire ce soir, les Sea Dogs s’assurent d’une participation à la demi-finale du tournoi, tandis que London accède directement en finale. «On a répondu à l’appel et l’effort était au rendez-vous, car on ne voulait pas jouer le bris d’égalité» a expliqué Jonathan Huberdeau. «On est très content d’avoir battu Shawinigan dans leur aréna. La dernière fois qu’on était venu ici, on a perdu 6-2 et on s’en souvenait. On voulait leur remettre dans la face qu’on avait la meilleure équipe. Il nous reste cependant beaucoup de chemin à faire», a admis Maxime Villemaire. Les loups de mer ont connu leur meilleur match du tournoi, eux qui avaient prétendu que leur vraie équipe n’avait pas encore posé le pied sur la glace du Centre Bionest. «On les a vus, mais pas tout le match. Si on gagne la Coupe Memorial, c’est là qu’on va voir les vrais Sea Dogs. On doit vraiment se servir de notre vitesse et dans l’ensemble, jouer du jeu simple. Plusieurs équipes disent qu’on est "fancy", mais quand on garde les choses simples, ça va bien pour nous. Quand on est dans notre élément, on n’est pas arrêtable», a analysé Villemaire.

Dans le camp de Shawinigan, on se tourne maintenant vers le match de demain soir face à Edmonton, qui enverra une équipe en vacances. «Edmonton a une bonne équipe et il faudra rester dans notre système pour gagner. Nous avons un bon groupe de joueurs et ça prendra l’effort de toute l’équipe demain. Ce soir, nous avons écopé de quelques pénalités qu’on aurait pu éviter et nous avons créé trop de revirements. Demain, nous devrons garder les rondelles à l’extérieur des zones payantes et être opportunistes», a lancé Morgan Ellis. «Il faudra prendre les matchs un à la fois et ne pas penser aux trois matchs en trois jours», a affirmé Michael Chaput. «À partir de demain, on devra prendre les matchs un à la fois. La confiance est toujours là», a mentionné Brandon Gormley.

Organisations: Centre Bionest, Groupe de joueurs

Lieux géographiques: Camp de Shawinigan, Saint John, Zone de Michaël Bournival Edmonton London

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Guy Boisclair
    24 mai 2012 - 13:13

    J' irais même jusqu'à mettre GAGNON dans l' alignement et le faire jouer comme ailié à l' ocassion dans le but d' intimider certains joueurs surtout durant les mises au jeu et qu'il dise à son adversaire de se tenir très tranquille quand il est sur la glace car il l' a dejà fait et cà avait VRAIMENT MARCHÉ OH! OUI !

  • Stéphane
    24 mai 2012 - 11:13

    Les joueurs ont maintenant l'occasion de passer à l'histoire en réalisant la plus spectaculaire remontée de l'histoire de la Coupe Memorial. À eux de choisir quel souvenir ils veulent laisser à la population de Shawinigan et dans le hockey junior canadien. Est-ce que ce sera celle d'une équipe déterminée, prête à tout pour gagner ou celle d'une équipe qui n'a fait que passer? Est-ce que les Gormley, Ellis, Bournival, Kabanov, Chaput, Zlobin et compagnie veulent impressionner les gros bonnets de la LNH et prouver qu'ils ont leur place dans la grande ligue? Comme le disait si bien Jacques Mercier dans Lance et Compte, il ne reste plus qu'une chose à faire: GAGNER. Nous allons voir la force de caractère de nos joueurs à partir de ce soir.

  • France
    24 mai 2012 - 09:56

    @Stéphane...Entièrement d'accord avec toi

  • Stéphane
    24 mai 2012 - 09:15

    Si la perspective d'accéder à la finale n'est pas assez pour les motiver et les faire débuter le match en lion, je me demande bien ce que ça va prendre pour qui'ils gagnent 3 match en 4 jours. Oui il reste de l'espoir mais si on n'analyse froidement les performances de l'équipe depuis le début de la saison, les chances sont très minces.

  • Guy Boisclair
    24 mai 2012 - 08:52

    MOI, je demeure en confiance que les cataractes atteignent la finale et il faut leurs démontrés que l' on croit encore en eux en les encouragents aux maximum dans la partie de ce soir car ils ont besoin de notre appui et tout est encore possible et GO CAT"S GO

  • Johnny
    24 mai 2012 - 06:45

    Veilleux devrais démissionné avant le début d'une autre saison parce que sinon il va ce faire mettre à la porte de Shawinigan !