Un « Coquetel » de coupures !

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La nouvelle bâtisse qui abrite la Caisse de Parent est dotée d’un système de sécurité à la fine pointe de la technologie.

À l’aube du Coquetel d’inauguration officielle du Centre de services de la Caisse populaire de La Tuque à Parent, il est vraiment à se demander qu’est ce qu’il y a de si extraordinaire à inaugurer.

Rappelons-nous qu’en 2010 notre caisse, « La Caisse populaire de Parent » a été fusionnée à celle de La Tuque et qu’après cette fusion, les services ont été coupés de façon flagrante. Rappelons-nous aussi qu’en 2011, les deux employés de notre Centre de services étaient victimes de deux vols qualifiés. On se souviendra que lors de ces vols, les préposées assuraient tour à tour, le service aux membres, sans sécurité dans un édifice isolé du village. On se souviendra au surplus des longues heures d’attentes en raison d’une journée par semaine par mesure de sécurité.

Nous voilà maintenant au mois de mai 2012. La Caisse Desjardins de La Tuque de par ses dirigeants a bel et bien tenu sa promesse. Un nouveau Centre de services a été construit sur la rue commerciale à Parent entre le bureau de poste et la gare. On parle ici d’une préfabriquée qui a été érigée sans permis, de champs d’épuration et d’autorisation de l’agglomération. Celle-ci construite sur un terrain qui appartient au CN. La société d'État confirme avoir signé un bail avec l’institution bancaire. Un système de sécurité à la fine pointe de la technologie a été installé.

Inaugurons maintenant nos services !

Dans le nouvel édifice, on a installé un guichet automatique. Auparavant, les clients n’avaient accès à la Caisse que sur les heures d’ouverture. « Grâce au guichet automatique, vous avez accès à des services entièrement automatisés et ce 24 heures sur 24. Nous avons tenu notre promesse. », soulignait le directeur, le 27 avril dernier dans l’Écho de La Tuque.

Tenu votre promesse ?

Depuis le 20 avril dernier, il y a aucun service aux membres au comptoir. Ici, il y a non seulement des ainés qui ne se sont jamais servis d’un guichet de leur vie mais il y a aussi des gens « ruraux » qui n’ont jamais transigé avec ce genre de système. Une session d’information aurait été de mise surtout dans cette petite localité à 300 km du siège social de sa caisse.

Avant à Parent, aller à la Caisse populaire c’était une occasion de fraterniser avec les gens du village. Dorénavant, ils devront sympathiser avec une grosse « machine » qui ne peut même pas faire les mises à jour du livret comme dans les autres établissements du Mouvement Desjardins. À Parent, on a plus le droit au livret ça bien l’air. Si on n’a pas accès à l’interface AccèsD sur le Net, il faut prendre un rendez-vous pour faire un ajout de fournisseur à votre compte ou le faire par téléphone à la Centrale. Les commerçants et les organismes doivent désormais utiliser le dépôt de nuit et doivent faire leurs transactions par guichet. La plupart de ceux-ci n’avait pas à ce jour de carte de guichet pour leurs comptes commerciaux.

Voulez-vous bien me dire à quoi sert le contact visuel direct grâce aux caméras installées si Desjardins n’a plus de contacts humains avec ses membres ? On a beau être loin de notre siège social mais on n’est tout de même pas des colons ! Mais à leur yeux on est juste des défricheurs qui payent des frais pour des services invisibles.

Tchin Tchin Desjardins La Tuque aux frais de ses membres !

Comme de raison les dirigeants eux, s’enivreront de capital politique !

Marie-Claude Guimond

Résidante de Parent

Organisations: Centre de services, Caisse populaire de La Tuque, Caisse populaire de Parent Caisse Desjardins de La Tuque CN Mouvement Desjardins

Lieux géographiques: Desjardins La Tuque

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Guillemette
    21 juin 2012 - 16:20

    On prend-tu une gageure? 20 contre un. S'il vous plaît, la sécurité commande de garder les informations sur cette Caisse secrètes; vous auriez été mieux de ne pas l'afficher dans le journal, la rendre publique sur Internet, l'afficher au monde entier. Il y a des limites à la naïveté. Dans cette affaire, il y a la responsabilité de la maison mère qui en prend pour son rhume. Peut-être le guichet automatique pèse plus que la cabane elle-même, qu'on qualifie "d'édifice".

  • Guillemette
    21 juin 2012 - 16:06

    Ça prend pas un gros payloader pour transporter cette cabane; seulement la regarder, cela en dit gros sur la sécurité. Sécurité mon oeil!

  • Gaston
    27 mai 2012 - 21:31

    J'oubliais....les commerçants doivent dorénavant utiliser le dépôt de nuit....wow, bonjour la sécurité! imaginez le pourvoyeur qui doit partir en pleine nuit faire le dépôt de ses recettes hebdomadaires (car j'imagine qu'il ne se déplace pas à tout les jours s'il part du réservoir Gouin) et qu'il tombe en panne....en panne en plein bois, pleine nuit avec beaucoup de $$$...bonjour sécurité...ça c'est l'été....imaginez l'hiver avec les routes enneigées et glacées, la nuit...

  • Gaston
    27 mai 2012 - 21:23

    Encore une fois, Marie-Claude dit juste et dit aussi tout haut ce que les autres pensent tout bas. À Parent la majorité des gens n'ont accès à internet que par liaison téléphonique (ou bien par signaux de fumée). Le coût de la haute vitesse est très cher via une connexion satellite, ce que la grande majorité des gens n'osent pas payer. Et quoi dire d'AccesD...le système est déjà lent sur un haute vitesse ordinaire, imagine via ligne téléphonique....wow, on arrète pas le progrès....