L’identité de la victime connue

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Latuquois qui a été tué en Floride jeudi se nomme Ovila Plante, 76 ans.

Les lieux du drame, le Highland Woods R.V. Park, situé au 900 N.E. 48th St., Deerfield Beach.

William De Jesus, 41 ans de Floride, est arrivé au terrain de camping de Deerfield Beach vers 18h20, avec sa femme et ses deux garçons au véhicule récréatif de M. Plante, pour une raison inconnue. De Jesus a tué par balles à bout portant le retraité, et poignardé à mort son fils de 9 ans, avant de s’enlever la vie. La femme et l’autre garçon du tueur ont été aussi grièvement blessés.

Lorsque De Jesus s'est mis à hurler, M. Plante l'aurait poussé, mais l'autre aurait sorti un revolver et aurait atteint le Québécois à la poitrine. De Jesus lui aurait ensuite tiré une balle à la tête pour l'exécuter.

Selon le bureau du shérif, De Jesus aurait alors emmené sa famille à l'intérieur du véhicule récréatif, où se trouvait la conjointe de M. Plante, Pierrette Beauchemin, de Québec. La sexagénaire aurait finalement réussi à s'enfuir.

Le forcené a ensuite tenu les policiers en haleine pendant plus de six heures. L'unité spéciale d'intervention a pu parler avec De Jesus au début, mais le forcené a rompu les communications par la suite.

Peu après minuit, les policiers sont finalement entrés dans le véhicule récréatif et ont trouvé les corps de De Jesus et de son fils de neuf ans. Son autre fils, âgé de sept ans, et la femme de De Jesus, âgée de 37 ans, avaient été aussi poignardés mais ils étaient toujours vivants.

Les enquêteurs ont déterminé que De Jesus a d'abord poignardé ses deux garçons avec un couteau de cuisine trouvé dans le véhicule récréatif, puis a poignardé sa femme avant de s'enlever la vie.

Le camping de Deerfield Beach est situé au nord de Fort Lauderdale.

Les De Jesus habitent Port Orange, en Floride.

Organisations: Camping de Deerfield Beach

Lieux géographiques: Floride, Deerfield Beach, Québec Fort Lauderdale Port Orange

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • denis houde
    11 février 2012 - 06:40

    Ovila était un bon vivant, un type bien qui a monter une entreprise familiale de transport routier par camions remorque. C'était un monsieur qui a travailler fort toute sa vie, et qui méritait de continuer sa belle retraite. La vie est cruelle parfois...