Des barils récupérateurs d’eau de pluie à prix modique

Sylvain
Sylvain Hénault
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La Tuque reçoit une subvention matérielle du Fond Éco IGA

La municipalité de La Tuque s’est vu remettre, par le biais du Fonds Éco IGA, une subvention matérielle de 125 barils récupérateurs d’eau de pluie. Ceux-ci seront distribués, suite à un tirage au sort, pour la modique somme de 15$.

Baril récupérateur d’eau de pluie.

Les barils récupérateurs d’eau de pluie permettent une utilisation d’une eau à température ambiante, et sans chlore pour les jardins et les plantes. Fabriqués au Québec à partir barils alimentaires récupérés, ils réduisent le ruissellement ainsi que l’apport de sédiments aux cours d’eau. Posséder son baril, c’est poser un geste environnemental qui favorise la revalorisation de l’eau de pluie.

Afin d’être équitable envers tous, les barils seront distribués suite à un tirage au sort. C’est l’organisme Fonds Éco IGA – Jour de la Terre qui procédera à la collecte des inscriptions, et au tirage. Pour participer, il s’agit de se rendre sur le site web de la municipalité. Une fois sur le site il faut patienter un peu, le temps que la bannière « Fonds Éco IGA - barils de récupération de l’eau de pluie » s’affiche, puis il s’agit de cliquer dessus pour être redirigé vers le formulaire d’inscription.

Organisations: Fonds Éco IGA

Lieux géographiques: La Tuque, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Michel Hall
    25 mars 2011 - 19:36

    Au Québec nous consommons, industrie, commerces et résidences privés, environ 0,4 % de l'eau douce que nous avons. C'est donc dire que 99,6 % de l'eau douce se déverse dans nos rivières, et fleuve sans être consommée. Cette eau se retrouve ultimement soit dans l'océan Atlantique, soit dans la Baie de James. Si nous en venions à multiplier par 2 notre consommation, on en serait toujours à moins de 1 % de l'eau douce s'écoulant sur notre territoire. Toutes ces mesures d'économie d'eau sont pure perte d'énergie, faisant suite au lavage de cerveaux, réussi, par les écologistes en mal de cause. Michel Hall