Grippe : une augmentation saisonnière est attendue

Valérie
Valérie Houle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Depuis le début de la campgne de vaccination, 19 000 personnes à risque ont été vaccinées par le CSSS du Sud de Lanàudière. Comme partout ailleurs, le nombre d'appels pour la prise d'un rendez-vous pour la vaccination était à la hausse ces derniers jours, pour atteindre 300 rendez-vous donnés le mardi 7 janvier, alors qu'il n'y avait presque plus d'appels à la fin décembre. Des places sont toujours disponibles.

Le Québec, y compris Lanaudière, vit présentement, comme chaque hiver, une augmentation saisonnière des cas de grippe et le pic de l'activité grippale devrait arriver au cours des prochains jours, soit entre la mi-janvier et le début février, sans toutefois que la situation ne soit exceptionnelle à cette période-ci de l'année.

Selon l'Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière, la région vit présentement une saison grippale habituelle. Il n'y a pas de pandémie actuellement, mais l'Agence encourage toutefois la vaccination chez la clientèle à risque. Il est par contre impossible de savoir exactement le nombre de cas de grippe déclarés dans chaque région, étant donné que la grippe n'est pas une maladie à déclaration obligatoire, explique Pascale Lamy, agente d'information de l'Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière. « Il est donc difficile de savoir combien de cas réels il y a dans les régions, car le nombre de cas compilé l'est à partir de laboratoires sentinelles, et non pas tous des laboratoires. Par contre, nous pouvons affirmer que nous suivons l'activité grippale selon plusieurs paramètres », explique-t-elle.

Cette année, le réseau de la santé, qui suit avec attention l'évolution de la situation, constate une prédominance du sous-type H1N1 au Québec, comme c'est le cas ailleurs au Canada. Cette souche de la grippe avait beaucoup fait parler dans la province, en 2009, alors nouvelle venue au Québec. « Au cours des derniers jours, on a entendu beaucoup de choses sur le H1N1, mais il est important de rappeler que ce virus n'est pas plus virulent que les autres virus de la grippe, puisque cette souche circule depuis 2009, tient à rassurer le directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda. Cette souche est également incluse dans le vaccin offert depuis novembre. Les personnes vaccinées cette année sont donc immunisées. »

La santé publique conseille la vaccination

La vaccination demeure la manière la plus efficace de se prémunir contre les complications de la grippe, assure la santé publique. Il est encore possible, pour les gens qui le désirent, de se faire vacciner au sein des CLSC du CSSS du Sud de Lanaudière. Cette année, trois souches sont contenues dans le vaccin donné à la population, soit la souche A H1N1, la souche A H3N2 et une autre contre l'influenza de type B.

Le vaccin est offert gratuitement aux personnes faisant des groupes vulnérables, soit les personnes à risque de développer des complications, les enfants de six à 23 mois, les femmes enceintes en bonne santé, au deuxième ou au troisième trimestre de leur grossesse, les personnes ayant une maladie chronique, les personnes de 60 ans et plus, les travailleurs de la santé, l'entourage des personnes à risque de développer des complications et celui des bébés de moins de six mois et les personnes qui, dans le cadre de leur travail ou de leurs activités, ont de nombreux contacts avec la clientèle mentionnée ci-haut.

Le directeur national de la santé publique rappelle également qu'un vaccin intranasal est disponible pour les jeunes âgés de deux à 17 ans, sans douleur, qui sont atteints de maladies chroniques ou qui vivent avec des personnes à risque de complications.

Vaccination

Les différents CLSCS du CSSS du Sud de Lanaudière offrent encore gratuitement le vaccin contre la grippe et la pneumocoque. Il suffit de prendre rendez-vous en appelant au 450 470-2656, du lundi au vendredi, entre 8h30 et 16h30.

Mesures d'hygiène préventives

- Se laver fréquemment les mains avec de l'eau et du savon; - Utiliser un rince-mains antiseptique en l'absence de lavabo; - Prendre soin de tousser ou d'éternuer dans le pli du coude; - Éviter de partager des ustensiles ou des verres; - Rester à la maison si on présente des symptômes de grippe.

Principaux symptômes de la grippe

- Fièvre soudaine entre 38 et 40 degrés Celcius (entre 100,4 et 104 degrés Farenheit); - Toux; - Fatigue; - Maux de tête; - Douleurs musculaires; - Malaise généralisé important qui dure plusieurs jours; - Les enfants peuvent aussi avoir des nausées, des vomissements, de la diarrhée et des douleurs au ventre.

Consulter un professionnel ou pas?

Afin de prendre la meilleure décision pour soi et ses proches, adultes ou enfants, le gouvernement du Québec propose une grille selon les symptômes présentés. - Si la fièvre est absente, mais que le nez est bouché, coule et qu'il y a une toux, il s'agit probablement d'un rhume et la solution est le repos. - Si la fièvre a débuté soudainement et qu'elle est accompagnée de la toux, de la fatigue importante, de maux de tête et de douleurs musculaires, il s'agit probablement de la grippe et il est conseillé de se soigner à la maison et d'appeler, au besoin, Info-Santé au 811. - Si l'adulte ou l'enfant est à risque de complications, selon un des groupes définis, et présente les symptômes de la grippe, il faut appeler Info-Santé et une infirmière fera une évaluation de l'état et indiquera les recommandations à suivre selon la condition de santé de la personne. - Si une personne présente les symptômes de la grippe et se retrouve dans un état d'essoufflement, de difficultés respiratoires et de douleurs lors de la respiration, il faut consulter un médecin le jour même. - Si les symptômes de la grippe sont présents et que la personne, adulte ou enfant, a une difficulté à respirer qui persiste ou qui augmente, a les lèvres bleues, a de la difficulté à bouger, a une raideur importante au cou, souffre de somnolence, ou a de la difficulté à rester éveillé, est confuse et désorientée, a des convulsions, n'a pas uriné depuis les douze dernières heures, il faut se rendre sans attendre à l'urgence, quitte à appeler le 911. Cette indication prévaut aussi pour un bébé de moins de trois mois atteint de fièvre ou pour un enfant qui es trop calme et moins énergique que d'habitude, qui refuse de jouer ou qui est agité.

Organisations: Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière

Lieux géographiques: Québec, Lanaudière, Canada CLSC du CSSS du Sud CLSCS du CSSS du Sud

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires