La Bostonnais divulgue l’entente de départ

Patrick
Patrick Vaillancourt
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le conseil municipal de La Bostonnais et son ancien directeur général Jacques Hamel, ont décidé de revenir sur leur décision de garder l’entente de départ confidentielle entre la municipalité et M. Hamel. Ce dernier a obtenu une somme de 10 844,16$ comme prime de départ.

L'ex-directeur général de La Bostonnais, Jacques Hamel.

Selon la politique concernant les cadres supérieurs pour les municipalités, une prime de départ est déterminée par le nombre d’années de service de la personne. M. Hamel était à l’emploi de La Bostonnais depuis quatre ans, alors il avait droit à quatre mois de salaire en prime de départ. «C’est le minimum prescrit selon la loi, commente la mairesse Chantal St-Louis. Pour divulguer le montant, on devait avoir l’accord de M. Hamel pour ne pas qu’il revienne contre la municipalité, et pour nous, on ne voyait pas la nécessité de cacher le montant. Suite à la demande à l’accès à l’information faite par l’Écho, on a fait appel à un avocat afin d’avoir un avis légal. La Bostonnais aurait dû payer des frais d’avocat important si la cause aurait été entendue par la Commission d’accès à l’information. M. Hamel à bien coopéré dans le dossier.»

M. Hamel et la municipalité se sont entendus pour le non-renouvellement du contrat de travail du directeur général le 13 décembre dernier, alors qu’il pouvait conserver son emploi jusqu’au 31 décembre dernier.

En décembre dernier, L’Écho avait questionné la mairesse Chantal St-Louis concernant l’entente de départ, et à l’époque, l’entente devait demeurer confidentielle.

Puis, au mois de janvier dernier, une analyse du budget 2012 de La Bostonnais nous avait permis d’estimer le montant à plus de 10 000$.

Organisations: Commission d’accès

Lieux géographiques: La Bostonnais

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires